Indispensable étape de professionnalisation après des études de sciences sociales, le master pro ethnologie de Paris Descartes offre une spécialisation d’anthropologie appliquée aux métiers de la culture, du patrimoine et du tourisme. Il forme de jeunes professionnels compétents pour identifier, étudier et valoriser les cultures vivantes et populaires, les patrimoines immatériels, naturels ou alternatifs.

Une formation théorique et pratique

• Une formation croisant connaissances ethnologiques, expertises et gestion de projet.
• Des enseignements dispensés par des universitaires et des professionnels reconnus et expérimentés.
• Deux stages, de nombreux exercices pratiques, un suivi individualisé.
• Des professionnels de la culture et du patrimoine qui sont aussi des ethnologues
• Des professionnels du tourisme au cœur de l’emploi de demain.
• Une formation à l’informatique et au monde numérique appliquée à la recherche et à la gestion de projet.
• Des conditions de travail de grande qualité, dans une université réputée membre de Sorbonne Paris Cité, au cœur de Paris.
• Les frais d’inscriptions d’une université publique !

Les objectifs

• Proposer aux étudiants en ethnologie et en anthropologie sociale une formation professionnelle en relation avec leur choix disciplinaire initial.
• Ouvrir les portes de l’anthropologie appliquée aux étudiants de sciences sociales motivés.
• Faire connaître et reconnaître la pertinence de l’expertise ethnologique dans le monde de la culture, du patrimoine et du tourisme.
• Former de jeunes ethnologues professionnels à toutes les étapes de la gestion de projets culturels, de l’inventaire patrimonial à l’évaluation critique.

Des compétences multiples

• Compétences théoriques et scientifiques : consolidation des connaissances de l’anthropologie sociale afin de disposer de l’équipement intellectuel nécessaire à toute expertise.
• Compétences méthodologiques : réalisation d’enquêtes personnelles et collectives pour expérimenter les techniques de l’enquête ethnographique.
• Compétences rédactionnelles : réalisation de mémoires, d’exposés et de dossiers, pour apprendre à partager, restituer et valoriser son travail.
• Compétences professionnelles : deux stages en M1 et en M2 pour connaitre et expérimenter différents milieux professionnels, en France et à l’étranger, le programme Migrantour pour mener à bien un projet, de sa conception à sa valorisation.
• Compétences relationnelles : apprendre à travailler avec ses camarades, les partenaires et les bénéficiaires des projets, dans le respect de la diversité de chacun.
• Compétences techniques : des enseignements en méthodologie de projet, en muséologie, en droit, en informatique, en communication pour maitriser les métiers de l’expertise, de l’enquête préalable à l’évaluation postproduction.

Une grande diversité d’offres de stage, en France et à l’étranger

Les étudiants peuvent réaliser leurs stages dans les parcs naturels régionaux, les musées et les centres d’interprétation, les bureaux d’études, les tour-opérateurs, les agences et associations de voyages, les offices et comités de tourisme, les municipalités, les acteurs de la net économie et les start-up dédiées au voyage… Les étudiants sont incités à réaliser au moins l’un de leurs deux stages à l’étranger. il est également possible de réaliser une partie de son cursus à l’étranger, dans le cadre d’un Erasmus ou au sein de l’une de nos universités partenaires.

Des partenaires et des intervenants professionnels à l’écoute des étudiants

De nombreux partenaires interviennent dans la formation et/ou proposent des stages  : Agence Bastina (programme Migrantour), Agence In Extenso, ATR (Agir pour un tourisme responsable), Cité de l’histoire de l’immigration, CDT de Seine-Saint-Denis et du Val de Marne, Ethnologues en herbe, Mairie de Paris, Ministère de la Culture, Musée de l’Homme, OTCP…

De nombreux métiers possibles

Le diplôme du master pro ethno de Paris 5 permet d’accéder à l’ensemble des métiers concernés par l’expertise ethnologique, dont la recherche : agent de développement du patrimoine ; chargé d’étude ou de mission dans le domaine de la culture, du tourisme et/ou de l’environnement ; concepteur, rédacteur ou médiateur culturel pour tout support de restitution des recherches ethnologiques (expositions, circuits, applications en ligne etc…) ; responsable de l’animation ou de la gestion culturelle et touristique, chargé d’étude, de faisabilité ou d’impact, guide-interprète-conférencier, doctorat CIFRE (convention industrielle de formation par la recherche), etc.

Une organisation par semestre afin d’optimiser la formation.

Les cours ont lieu de septembre à fin janvier afin de permettre aux étudiants de réaliser pleinement leur projet de stage d’une durée de 2 à 6 mois, entre février et mai. Les contrats en formation continue, en alternance ou de professionnalisation sont possibles dans le cadre de cette organisation semestrielle.

Des étudiants motivés

Réservé à une quinzaine d’étudiants par promotion, l’accès se fait en M1 (pour les titulaires d’une licence en sciences sociales ou d’un diplôme jugé équivalent) ou en M2 (pour les titulaires d’un Master 1 en ethnologie ou d’un diplôme jugé équivalent).

Les précandidatures sont ouvertes jusqu’au 2 juin.

Le recrutement se fait sur dossier, au fur et à mesure des candidatures, dans la limite des places disponibles.
Ne tardez pas !

Semestre 1


UE 1 Méthodes (Resp. P. Chaudat)

UE 2 Anglais (Resp. K. Grieco) Anthropology and the postmodern challenge : reflexivity, positionality and the ethics of engagement

UE 3 Ateliers de préparation au mémoire (TER)

UE 4 Outils informatiques (Resp. Gael Chareyron)

UE 5 Le corps dans tous ses états (Resp. M.-L. Gérard)

UE 6 Anthropologie de la santé : théories et objets (Resp. S. Bindi)

UE 7 Religion, corps et modernité (Resp. E. Dianteill)

UE 8 Tourisme, patrimoine, usages sociaux du passé (Resp. P. Chaudat)

 

Semestre 2


UE 1 Méthode 2 (Resp. V. Robin)

UE 2 Anglais (Resp. K. Grieco)

UE 3 Mémoire de recherche ou d'application

UE 4 Optionnelle

UE 5 Stage de découverte d'une institution culturelle ou touristique (V. Robin et V. Duchesne)


UE 1 Ateliers de préparation, suivi mémoire (TER)

UE 2 Anthropologie politique (Resp. V. Robin)

UE 3 Anthropologie économique (Resp. P. Chaudat)

UE 4 Santé et religion (Resp. S. Bindi)

UE 5 Questions, enjeux et méthodes contemporaines de l’anthropologie (Resp. B. Lecestre-Rollier)

UE 6 De la culture matérielle aux mythes (Resp. E. Dianteill)

UE 7 Approches pluridisciplinaires de la culture et du tourisme (Resp. S. Pflieger)

UE 8 Acteurs et métiers de la culture et du tourisme (Resp. S. Cousin)

UE9 Techniques d'enquête et d'évaluation adaptées aux projets touristiques et culturels (Resp. S. Cousin)

UE 10 Anthropologie appliquée du tourisme et du développement durable (Resp. S. Boulay)

Chercher dès septembre, en fonction de vos domaines d’intérêt et de compétence, une institution culturelle ou touristique (institution muséale, Parc naturel régional, communauté de commune, revue culturelle et/ou touristique, office du tourisme, DRAC…, collectivité locale, etc.) susceptible de vous accueillir comme stagiaire OU répondre à une offre de stage d’une institution du même type. De nombreux sites répertorient les offres de stage.

Prendre contact avec une personne de l’institution ciblée pour discuter :

  • de la possibilité de votre accueil en stage dans ladite institution ;
  • du domaine/projet dans lequel vous pourriez intervenir ;
  • du rôle et des tâches qui vous seraient attribués durant votre stage.

Une fois l’institution d’accueil et votre tuteur professionnel identifiés, prendre contact avec un(e) directeur(trice) de mémoire (Enseignant-chercheur, chercheur) et lui soumettre un pré-projet de stage (1ou 2 pages) au plus tard le 30 octobre.

Une fois obtenu l’accord de votre directeur(trice) et après avoir informé le responsable des stages du Master, faites signer une convention de stage de l’Université Paris Descartes par votre tuteur et le responsable des stages du Master et la donner à Mme Nathalie Drulliole (secrétariat des Masters) pour qu’elle la fasse signer à Mme la Doyenne.

Rédiger un projet de stage (moins de 10 p.), qui sera votre T.E.R., présentant :

  • l’institution d’accueil
  • le programme sur lequel vous devez intervenir
  • la problématique qui sera en filigrane de votre stage
  • Une synthèse de vos lectures sur le domaine d’intervention
  • Une description des tâches qui seront les vôtres durant le stage
  • Une présentation de l’organisation de votre séjour (planning, conditions matérielles, …)
  • Une bibliographie faisant un premier état de la documentation sur le programme

Une version provisoire de ce TER est à remettre à votre directeur(trice) de mémoire et à votre tuteur afin d’en discuter.

En principe, ce stage doit avoir lieu entre mi janvier et fin avril.

A partir de janvier, gardez le contact avec votre directeur(trice) de mémoire et remettez-lui au moins tous les deux mois un compte-rendu écrit de l’avancée de votre recherche. En cas de difficulté dans les missions, ne surtout pas hésiter à le/la contacter sans tarder.

Début mai au plus tard, remettre à son/sa directeur(trice) de mémoire le plan détaillé de rédaction, ainsi que la bibliographie définitive. Et lui soumettre le titre et le sous-titre du mémoire.

Fin mai au plus tard, lui remettre la version définitive du mémoire de stage en trois exemplaires. Tout retard sera synonyme d’impossibilité à soutenir.

La soutenance a lieu obligatoirement au mois de juin.

A la fin du premier semestre, les étudiants devront remettre un rapport d’étape de leur recherche, appelé T.E.R. (Travail d’Etude et de Recherche). Le TER sera noté et comptera dans l’évaluation du second semestre.

Il s’agit d’un document d’environ 10 pages.

Il comprend nécessairement les points suivants qui devront être exposés de façon précise et argumentée :

  • Définition du sujet de la recherche
  • Limites du terrain et de la population d’enquête
  • Problématique
  • Méthodes et techniques d’enquête retenues
  • Plan provisoire des principaux points à traiter
  • Bibliographie
  • Planning de la recherche (jusqu’à la remise du mémoire)
  • Contacts déjà effectués pour l’enquête de terrain
  • Difficultés rencontrées
  • Eventuellement, premiers résultats obtenus

Le TER doit être remis en deux exemplaires. L’un sera remis au Pôle Master Sciences sociales, l’autre directement au directeur du mémoire.

N.B. Ne pas oublier de mentionner sur le document le nom du directeur de mémoire, votre numéro de téléphone, ainsi que votre adresse e-mail.

Back to Top