Manganelli Marie

Manganelli  Marie

Manganelli Marie

Commentaires fermés sur Manganelli Marie
Doctorante contractuelle en Ethnologie à l’Université Paris Descartes
marie.manganelli@gmail.com
Marie Manganelli est doctorante contractuelle en Ethnologie à Paris Descartes depuis 2016, sous la direction de Valérie Robin Azevedo et de Serena Bindi.
Sa recherche s’inscrit en anthropologie de la santé et s’intéresse aux expériences de personnes touchées par l’autisme dans le contexte urbain de Bangalore, Karnataka, en Inde du Sud. Si l’autisme en tant que catégorie biomédicale est majoritairement reconnu et repris par les acteurs locaux rencontrés, cette thèse interroge la singularité des vécus des familles depuis la détection de premiers signes et la mise en place d’évaluations cliniques jusqu’aux recours à des thérapeutiques multiples (allopathie, homéopathie, yoga-thérapie, recours religieux…) et à des méthodes d’apprentissage variées.
La place de l’enfant autiste dans les familles, issues majoritairement de la classe moyenne anglophone, cristallise des enjeux sociaux actuels où les configurations familiales « traditionnelles » sont ébranlées au profit de choix de vie teintés de modernité. Ces tensions et négociations du quotidien sont questionnées au regard des relations que les familles entretiennent avec leur entourage et avec les protagonistes qui gravitent autour de l’autisme.
Les services hospitaliers, gouvernementaux et privés, émergent comme une étape importante dans la mise en place des diagnostics et de ce fait, dans la reconnaissance de la catégorie comme pertinente au niveau local. En même temps, les acteurs non-gouvernementaux sont les plus significativement investis au quotidien puisqu’ils proposent une alternative aux modes de scolarisation conventionnelle. Enfin, l’investissement des familles – et particulièrement des mères – dans la revendication des droits de leur enfant leur donne un statut de porte-parole au plan sociétal ou simplement au sein d’un entourage social potentiellement culpabilisant ou dévalorisant.

Autisme – expérience – urbanité – pluralisme thérapeutique – Inde du Sud

Formation

Depuis 2016.  Thèse en préparation sous la direction de Valérie Robin Azevedo (Professeure à Paris Descartes) et de Serena Bindi (Maître de conférences à Paris Descartes).

2016. Master de Sciences Sociales – Mention Ethnologie (parcours recherche), Paris Descartes (mention TB).

2013. Licence en Anthropologie, Université de Montréal, Canada (mention TB).

Publication

Communications

4-5 Octobre 2018. Biennale d’ethnographie (EHESS) : membre du comité d’organisation et mise en place d’un atelier thématique «Les sensorialités en santé.», aux côtés de Laura Bellenchombre (Université de Rouen) et Élise Nédélec (Université de Bordeaux). Discutante de l’atelier : Marie-Luce Gélard.

21 Juin 2017. Colloque international Jeunes Chercheurs du CANTHEL, organisé par Serena Bindi : « Reconfigurations contemporaines des relations entre religion et médecine : compétition, articulation, cohabitation.». Intervention sur le thème « La pratique de la musicothérapie au sein d’établissements pour personnes atteintes du trouble du spectre autistique (TSA) : entre ritualité, enjeux de pouvoirs, et réaménagements subjectifs.».

About the author:

Logo Université Paris Descartes
Centre d'anthropologie culturelle
EA 4545 | CANTHEL
45 rue des Saints-Pères
75270 Paris cedex 06

Back to Top