Élise Capredon

Élise Capredon

Élise Capredon

Commentaires fermés sur Élise Capredon

Anthropologue, maîtresse de conférences à Université Paris Cité.

Chercheuse associée au laboratoire Mondes Américains (UMR 8168).

elise.capredon@u-paris.fr

Élise Capredon est anthropologue, maîtresse de conférences à Université Paris Cité et membre du CANTHEL. Elle est également chercheuse associée au laboratoire Mondes Américains (UMR 8168).

Ses recherches portent sur les pratiques religieuses amérindiennes en Amazonie, et en particulier sur les mouvement chrétiens autochtones, des thématiques qu’elle explore à partir d’enquêtes de terrain menées auprès des Baniwa du Brésil (depuis 2008), des Shipibo-Conibo du Pérou (depuis 2017) et au sein d’organisations chrétiennes interethniques.

Dans le cadre de son doctorat en anthropologie réalisé à l’École des hautes études en sciences sociale (EHESS), en cotutelle avec l’Université de l’État de Rio de Janeiro (UERJ), elle a analysé la formation d’Églises évangéliques indigènes et ses répercussions sur la pratique du chamanisme chez les Baniwa (Christianisme et chamanisme et Amazonie. Recompositions religieuses chez les Baniwa du Brésil, 2020).

À l’issue de ce travail doctoral, elle a entrepris une étude comparative des mouvements évangéliques amérindiens en débutant une nouvelle recherche chez les Shipibo-Conibo. Deux enquêtes postdoctorales financées par le Legs Lelong (2017) puis par le Labex HASTEC (2019) lui ont permis de vérifier l’hypothèse d’un essor des mouvements évangéliques indigènes en Amazonie, mais aussi de mettre en évidence l’articulation de ces mouvements à l’échelle interethnique et transnationale. Pour documenter cette dynamique à l’œuvre dans plusieurs pays des basses terres de l’Amérique du Sud, elle a engagé un dialogue avec des spécialistes de l’Amazonie et du Chaco qui a débouché sur la publication du livre Indigenous Churches, Anthropology of Christianity in Lowland South America (2022), qu’elle a co-édité.

Ces recherches sur les mouvements chrétiens amérindiens, qui accordent une attention soutenue aux enjeux politiques des dynamiques religieuses, s’inscrivent à la croisée de l’anthropologie du religieux et de l’anthropologie politique. Depuis peu, elles intègrent une troisième thématique, celle de l’écologie, qui est abordée au prisme de l’anthropologie religieuse. Il s’agit en effet d’étudier, dans une région du monde dont le sort est au cœur des débats environnementaux, les interprétations chrétiennes des problématiques environnementales.

Enfin, Élise Capredon s’intéresse au rapport des populations amérindiennes à la ville. Ayant réalisé la plupart de ses enquêtes ethnographiques dans des petites villes amazoniennes et des villages périurbains, elle s’est penchée sur la façon dont des collectifs indigènes investissaient l’espace urbain et construisaient leur citadinité, contribuant de la sorte au développement d’une anthropologie urbaine de l’Amazonie.

En parallèle de ces recherches, Élise Capredon a été chargée de cours à l’Université Paris Nanterre (2013-2014), ATER à l’Université de Poitiers (2014-2015) et ATER à l’Université de Lyon 2 (2020-2021), avant d’être recrutée comme maîtresse de conférences à Université Paris Cité en 2022.

Amazonie – Amériques – religion – politique – environnement

Responsabilités scientifiques et éditoriales

Formation et carrière

2022 Maîtresse de conférences à Université Paris Cité.

2020-2021 ATER à l’Université de Lyon 2.

2014-2015 ATER à l’Université de Poitiers.

2013-2014 Chargée de cours à l’Université Paris-Nanterre.

About the author:

Logo Université de Paris
Centre d'anthropologie culturelle
EA 4545 | CANTHEL
45 rue des Saints-Pères
75270 Paris cedex 06

Back to Top